Des maths (mais pas seulement) pour mes élèves (et les autres).

mercredi 27 janvier 2016

Comment ça va, en 2016 ?

Aujourd'hui en troisième, nous avons fait un Comment ça va ? C'est une méthodologie que j'avais expérimentée assez souvent l'année dernière, car ma classe était très en difficultés. Cette année, j'ai une très bonne classe, avec peu d'élèves en difficultés et aucun décrocheur. Du coup, je n'avais pas pensé à refaire des Comment ça va ? Et c'est bête, car ce n'est pas parce que mes élèves obtiennent cette année de bons résultats qu'il n'y a rien à quoi remédier. D'ailleurs j'ai bâti ma séance après avoir vu deux élèves faire signe aux autres qu'elles étaient en train de couler, dans un océan de fonctions linéaires.

Je rappelle le principe : nous avons travaillé une notion, ici les fonctions linéaires, en voyant les activités d'introduction et la première partie de la leçon. Nous avons résolu et corrigé ensemble quelques exercices. Mais ça coince, et je sens peu d'intérêt, voire peu de motivation.

Je propose donc aux élèves le graphe suivant. Je leur précise que nous ne pouvons travailler ainsi que si ils sont suffisamment autonomes, que mon objectif est de pouvoir aider ceux d'entre eux qui sont le plus en difficulté, qu'il va falloir s'entraider, par îlot, mais sans faire trop de bruit. Et que si ça ne marche pas bien, on n'en fera plus ; si c'est productif et que les règles sont respectées, nous pourrons retravailler ainsi.


Une flèche verte est le chemin à suivre si on a réussi à bien traiter l'exercice, une rouge si ça ne va pas. Le premier élève de chaque ilot qui a résolu un exercice nouveau m'appelle pour vérification. Ensuite les autres vérifieront auprès de lui et m'appelleront si quelque chose ne va pas qu'ils ne parviennent pas à se débrouiller tout seuls.

J'ai préparé mes corrigés à l'écrit, et de façon "rédigée", pour que si l'écueil est mineur, la lecture de ma solution suffise à comprendre. Je connais les résultats à peu près par coeur, de sorte que je peux valider ou pas une solution même si j'ai laissé le corrigé à un ilot.



Les élèves ont bien joué le jeu. Ils ont vraiment bossé, chacun à son niveau. La structure d'ilot est vraiment efficiente sur ce type de travail : des binômes se font et se défont au gré de leur avancement, et le système d'entraide fonctionne bien, et permet même à certains de s'apercevoir que leur compréhension n'est pas complète, puisqu'ils ne parviennent pas à expliquer à l'autre.

Je pensais consacrer deux heures à ce Comment ça va, mais une heure a suffi. Impec : nous avons pu poursuivre la leçon et entamer l'approche graphique et la notion de coefficient directeur.

J'ai circulé sans cesse pour évaluer le degré d'implication de chacun et éviter que certains baissent les bras. Un élève a travaillé surtout en suivant ce que faisaient ses camarades, mais pour tous les autres des progrès ont été réalisés. Sauf pour ceux qui savaient déjà tout faire, et eux ont fini plus vite et ont traité des fiches d'exercices facultatifs prévues en plus.

J'ai aussi proposé, en fin de séance, cette fiche d'évaluation aux élèves. Histoire de comparer mon ressenti avec le leur quant à leur efficacité, de leur permettre de faire le point et aussi de savoir si ils avaient trouvé la méthode de travail utile.


J'ai compté 21 oui (dont plusieurs avec des commentaires enthousiastes ou des explications de ce qu'ils ont trouvé profitable), deux sans case cochée (dont l'élève qui a pompé sur le travail de ses copains), un "un peu" (une élève très en réussite) et un "non" (une élève en très grande réussite).

C'est donc une expérience globalement positive, et je ne me suis pas sentie débordée, alors que les premières fois que j'avais travaillé ainsi, cela avait été le cas.

4 commentaires:

  1. Merci pour l'idée. J'ai essayé de mettre ça en place avec mes 3e ce matin, j'ai trouvé cela positif pour a peu près 3/4 des élèves, en sachant que j'ai surement moins bien présenté. Je vais devoir décortiquer ce blog, ça pourra m'aider dans ma nouvelle tentative de mettre mes élèves en îlot.
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Super ! Merci de ce message ! Je ne pense pas que tu aies "moins bien présenté". Il faut juste le temps que tu t'appropries l'idée, et que tu la transformes pour qu'elle te soit adaptée.
    Merci de me donner des nouvelles!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour l'idée.
    J'ai tenté, ce fut très positif. J'ai appelé ça "la séance d'exercices dont vous êtes le héros"

    RépondreSupprimer